534 pages avant la fin du monde


La rentrée, la crève carabinée, comment survivre aux choses qui fâchent

toasts1

Parce qu’à peine une semaine après le retour des vacances tout nous tombe sur le coin de la tronche sans prévenir, comme une bouse sur tes godasses si tu t’approches trop près de la vache pour la prendre en photo. Sploutch. Choc thermique, vingt degrés de moins, plus de montagnes par la fenêtre ni de flan aux abricots de chez Chevallot pour le petit dej, le chat qui fait la gueule parce qu’on l’a renvoyé à son bol de croquettes quand il a suggéré qu’on devrait penser à s’en faire livrer, l’inscription à payer, le réveil qui sonne, les chaussures une pointure trop petites et qu’il faut renvoyer, les bus en retard, ceux qui passent dix minutes trop tôt et ceux qui disparaissent dans l’espace temps et qui ne passent carrément pas du tout (et deux fois de suite et juste le matin de la rentrée), la saison deux de Longmire qu’est déjà terminée, les mômes de quinze ans de moins avec qui il faut à nouveau passer toutes ses journées. Non mais je te jure c’est pas humain. Et en plus il flotte. De quoi avoir envie d’ingurgiter six ou sept tablettes de chocolat avant huit heures du matin pour survivre aux supplices de l’enfer.

toasts3

Et j’ai mal à la gorge. Parce que j’ai commandé un chouette gilet en laine mais il est toujours pas arrivé et j’avais froid et voilà. Maintenant j’ai la crève. Ou alors quelqu’un m’a craché délibérément ses sales microbes à la figure dans le bus alors que j’étais trop endormie pour m’en rendre compte. Bref. Ca commence bien. Heureusement qu’on a encore un bon stock de fromages d’Italie et d’ailleurs dans le frigo pour se réconforter sinon je me serais déjà fait arrêter six mois pour dépression sévère à peine deux semaines après la rentrée.

toasts2

En plus j’ai toujours pas trouvé le temps de préparer les photos des vacances, alors tu attendras. Parce que je dois me lever tellement tôt le matin que quand je rentre j’ai juste envie de poser mes fesses sur le canapé avec un livre, une soupe et des tartines. Oui enfin pas n’importe lesquelles non plus, faut pas déconner. Du coup t’auras peut-être du mal à dégoter les ingrédients si toi aussi t’as besoin d’un substitut aux antidépresseurs.

toasts4

Pour un plateau bien garni il te faudra :
Un pain à la farine de kamut, des fines tranches de jambon de Saint-Rhémy-en-Bosses (le seul truc carné que je suis capable d’avaler, parce que c’est tellement fondant qu’on dirait tout sauf de la carne, le VRAI jambon d’Aoste, j’ai déjà rouspété plusieurs fois à ce sujet, je vais pas recommencer, mais ne me sors surtout pas ta pochette de chez Carrefour ou je te tape !), un fromage italien qui s’appelle paglierine (que tu peux remplacer par de la robiola di Roccaverano si t’en trouves mais j’en doute aussi), quatre belles figues fraiches, du miel de châtaignier, un bouquet de ciboulette, de la roquette, une poignée de cerneaux de noix, des groseilles et un très bon vinaigre balsamique.

toasts5

Tu coupes le pain en petites tranches que tu fais dorer rapidement sous le grill du four. Tu les disposes sur un lit de roquette sur un grand plat et tu déposes un morceau de fromage sur chaque sans attendre que le pain refroidisse pour que ça fonde légèrement. Tu ajoutes les figues coupées en tranches, les tranches de jambon découpées grossièrement et chiffonnées, les groseilles, les noix, la ciboulette hachée et tu termines par un filet généreux de miel de châtaignier et un autre de balsamique. Et tu dégustes en essayant de ne pas penser que le lendemain il faut y retourner.

toasts6

Sinon puisque Barbara avait certainement deviné que je me réveillerais aujourd’hui avec une crève d’enfer, j’ai reçu ce matin dans ma boite aux lettres (entre autres choses) une tisane magique rapportée de Malaisie censée soigner la fièvre et chasser les toxines. C’est plein de plantes bizarres, ça a une étrange odeur de soupe aux champignons, c’est plutôt bon avec une bonne dose de miel, on verra si demain je me réveille en meilleure forme (sinon je saurais à qui me plaindre !) ;)

tisane1
tisane2


6 Commentaires so far
Poster un commentaire

Eh oui…. C’est dur la rentrée!….mais tu sais comment te remonter le moral, toi….des tartinettes comme ça et ça repart!…

Commentaire par Babeth De Lille

Oui mais il m’en faudrait tous les soirs pour le garder le moral !

Commentaire par Alaska

Ah tu manges du jambon quand même? J’aime bien ta façon de remplacer un fromage introuvable par un autre fromage introuvable :-) Allez, courage pour la rentrée, je sais pas ce qui serait le plus dur pour moi: le manque de soleil ou me coltiner les mini-pouces de 17 ans.

Commentaire par létitia

Je mange pas du jambon, je mange juste ce jambon là, et uniquement quand on est allé le chercher en Italie ! :D
Et les fromages introuvables sont toujours les meilleurs !

Commentaire par Alaska

Courage. La rentrée ça pue et ça a été créé juste pour nous emmerder et pour nous rappeler à quel point les vacances c’est bien (et nous donner envie d’y retourner).
Je partage ta vision de l’assiette qui réconforte et je note qu’à ma prochaine descente alpine, je vais devoir mettre mes chaussures de marche pour aller chercher du jambon trop bon. Et du fromage. Même si mon fromager italien il a des trucs inconnu trop bon.
Et je te conseille de faire des madeleines. C’est mon chocolat à moi, et ça donne moins mal au bide si tu en manges 8 le matin ! :D

Commentaire par Gourmandiseries (@Gourmandiseries)

Au lieu de commander un gilet t’aurais mieux fait de te le tricoter… Et pis si la tisane elle marche pas tu te plaindras directement à l’inventeur de la médecine chinoise. Nan mais !

Commentaire par lamercière




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 161 followers